Soins du corps > Respectissim Liss and Curl
 Marie, le 29 juin 2014  |   Tags : Soins du corps, Fers à coiffer, Calor
Marque : Calor
Modèle : Respectissim Liss and Curl
 

Calor présente son nouveau fer, le Respectissim Liss and Curl.

 
L'avis de Tests-Electro
   
Design et ergonomie :

Calor a voulu un lisseur de forme épurée, de couleurs sobres mais féminines, pour un maximum d’efficacité. En effet, avec peu de manipulation à faire de notre part, il est très facile d’emploi. Il y a un système de verrouillage des plaques pour économiser de la place après son utilisation, un bouton marche/arrêt, et enfin un écran LCD qui affiche la température. De plus, cet écran nous indique grâce à un changement de couleur quelles températures respectent la fibre capillaire. Le petit plus de l’appareil : le cordant rotatif, qui permet une meilleure manipulation. Le seul point manquant que l’on pourrait lui reprocher est l’absence de trousse de rangement résistante à la chaleur qui permet de poser le lisseur pendant son utilisation.

Performances :

Ce lisseur deux en un est rendu performant grâce à plusieurs innovations. Les bandes en silicones attrapent plus facilement les cheveux sans sensations désagréables de tiraillement pour un meilleur lissage. Les barrettes latérales permettent d’obtenir de jolies boucles grâce à un frottement qu’elles exercent. Le gros points fort de l’appareil est néanmoins la basse température (170°) qui permet d’obtenir un résultat aussi efficace qu’un lissage à 240° et des cheveux tout aussi (voire plus) brillants. Ainsi, on ne culpabilise plus en se coiffant puisque la basse température n’abîme pas les cheveux ! Cependant, il est possible de régler la température jusqu’à 200° ce qui est recommandé si l’on veut que les boucles ou un lissage qui durent quelques jours.

Rapport qualité prix :

Si le lisseur Respectissim Liss and Curl fait partie des plus onéreux de chez Calor, il n’en demeure pas moins que le prix reste tout à fait abordable si l’on prend en considération le résultat obtenu et son double emploi qui évite ainsi d’acheter un boucleur.